Tourisme & Gastronomie

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les Abbayes

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Les Abbayes
Abbaye Saint Wandrille
Abbaye Saint Wandrille Fresques
Abbaye de Cluny
Abbaye de Cluny Expo
Abbaye de Cluny Bâtiment
Abbaye de Cluny Ornement
Abbaye de Fontenay
Abbaye de Fontenay Eglise
Abbaye de Fontenay Le Cloître
Abbaye de Fontenay Fonderie
Abbaye de Vézelay
Toutes les pages
Mots-Clés Abbaye - Cluny - Saint Wandrille


Les régions françaises ont un patrimoine exceptionnel à travers l'architecture religieuse. Les églises, les basiliques, les monastères, les abbayes et les cathédrales nous racontent une histoire de vie.

Le développement de la religion chrétienne commence véritablement après la signature de l'édit de Milan en 313 en Europe. Il est encourragé de bâtir des lieux de culte afin de rassembler les chrétiens. En 380, le christianisme devient la religion de l'empire romain.

Au cours de la deuxième moitié du IVe siècle, un fort mouvement de création monastique va se développer en Occident. Saint Benoît de Nursie va éditer la règle monastique  qui va se répandre dans tout l'Occident au cours du Moyen Age.

Au IVe siècle, le terme "Basilique" désignait un grand édifice public. Il existait des "Basiliques civiles" où les gens se rencontraient. A l'origine, les premiers chrétiens se réunissent dans des maisons pour célébrer leur foi. Avec le développement de la foi, il faut accueillir les nouveaux convertis dans un même lieu afin de célèbrer les reliques et les saints martyrs.

Les premières basiliques vont répondre aux nouveaux besoins des membres de l'église. Il faut rassembler les fidèles pour célèbrer la messe, il faut permettre à ces fidèles de se recueillir dans les cryptes afin de favoriser le culte des martyrs.

Au fil du temps, l'architecture des bâtiments religieux vont se structurer afin de répondre aux besoins des offices, .... à la disposition de la hiérarchie sociale dans les églises paroissiales et monastiques.

L'empereur Charlemagne va donner un nouvel élan à la chrétienté en Occident. Le pouvoir politique "civile" va s'impliquer dans le développement de la religion Catholique. Il va ordonner le baptême des enfants dans son empire.

La Cathédrale devient le siège de l'Evèque. Celui s'entoure de chamoine. Dans certains évêchés, l'Evèque peut avoir à son service + 50 chamoines.

En 816, le Concile d'Aix la Chapelle engage des travaux afin de réorganiser le vie des moines vers la prière et la liturgie. Dans les monastères, il est créé plusieurs lieux de prière. Au sein des grandes Abbayes comme l'Abbaye de Saint Gall en Suisse, on retrouve un espace de scolarisation des enfants.

A l'époque Carolingienne, le développement du culte des reliques est un franc succès. Il faut construire des nouveaux édifices religieux capables d'accueillir les fidèles en pélerinage. Le Concile de Chalon sur Saône en 813 va introduire la volonté politique de contraindre les villageois à s'attacher à une église paroissiale de proximité. Le baptême, la lecture des évangiles, la messe dite au défunt avec l'introduction du cimetière chrétien, .... doivent apporter des revenus à travers le versement de la dîme pour chaque acte chrétien donné au sein de l'église.

A partir du XIe siècle, les pèlerinages se développent. Au niveau architectural, l'art Roman se propage. On doit utiliser l'espace de la porte d'entrée comme un outil de communication à travers des scènes religieuses. L'idée directrice est de faire ressentir à chaque chrétien le passage de la porte de l'église "Maison de Dieu" comme la "porte du ciel".

La transmission des écritures doit être communiquée dans un langage simple à comprendre. On va utiliser les chapiteaux, .... les vitraux comme un support de bande dessinnée. La représentation d'un passage de l'évangile se réduit à un scène taillée dans la pierre ou dessinnée sur un vitrail.



Mis à jour ( Dimanche, 19 Août 2012 05:48 )  

News articles